PARCOURS DE LECTURE SPIRITUELLE
UNE HISTOIRE VRAIMENT POUR TOUS ?
DOSSIERS
IMAGINER POUR CHANGER
Comment changer sans se donner de nouveaux repères, sans imaginer de nouveaux chemins vers des paysages encore inconnus ? Com­ment changer sans chercher à voir autrement ? C’était déjà la tâche des prophètes d’indiquer au peuple de Dieu un chemin d’avenir au milieu de situations bloquées ou endormies. Croire en Dieu, c’est être un peu visionnaire : on adhère à une parole créatrice qui bouleverse notre vision du monde, parce qu’elle se fonde sur l’espérance et sur l’amour. Se fier à son imagination permet de quitter les abris trop convenus pour sortir de soi et s’aventurer sur les chemins de l’altérité (F. Le Corre). Mais cela peut être aussi un leurre, qui conduit au fantasme stérile ou à l’illusion virtuelle indéfiniment répétée. Ainsi, le « rêve américain », trop chosifié, ne donne plus rien à imaginer (D. Christiansen), à l’inverse de l’Asie qui féconde encore bien des projets, tout en nourrissant des regards critiques sur la réalité européenne (B. Vermander). Dans l’Écriture, le songe est cette sorte de méditation spirituelle et in­confortable, donnée d’en haut, où se précise progressivement la parole créat...
LIRE ET MÉDITER
QUAND BOUDDHA RENCONTRE JÉSUS
Loin de raconter l’histoire d’une « rencontre » entre le Bouddha et Jésus, ce livre nous plonge dans l’expérience intérieure de son auteure Carrin Dunne. Cette Étasunienne, attirée par la tradition chrétienne de sa naissance et par le bouddhisme, examine ces « deux attraits [pour] voir ce qu’ils signifient l’un pour l’autre ». Publiée pour la première fois aux États-Unis en 1978, la réflexion de l’auteure rejoint pourtant la préoccupation de nombre de nos contemporains baptisés qui s’intéressent, eux aussi, au bouddhisme. Dunne précise d’abord que le Gotama et le Jésus du livre sont « le Gotama en moi » et « le Jésus en moi ». Elle précise aussi qu’elle ne se préoccupe ni des anachronismes qu’implique « le fait de rapprocher deux personnages fort éloignés dans le temps et l’espace », ni du fait que son Gotama et son Jésus manifestent « une connaissance des réalités plus proches de notre époque que des leurs ». Elle prend aussi sa distance avec les Écritures des deux traditions en soulignant que ni Jésus ni Gotama n’ont laissé d’écrits et que ceux que nous avons so...