PARCOURS DE LECTURE SPIRITUELLE
LE TEMPS DE L'ÉCONOMIE
DOSSIERS
HABITER LE TEMPS
  Comment gérer son temps ? Comment le vivre autrement que comme une source continuelle de stress et de préoccupation ? Son accélération dévorante est sans doute l'expérience la plus habituelle que nous faisons de lui. Rien de ce que nous sommes n'échappe à son emprise et, pourtant, nous ne cessons d'y imprimer notre humanité. La soif de vivre, d'aimer, de créer, de mettre au monde nourrit notre désir d'habiter ce temps qui nous fait courir. La saveur d'un instant ou d'une rencontre nous pose et nous re-crée de l'intérieur. Nous pouvons habiter librement le présent, donné ici et maintenant, au profit d'un avenir alors moins incertain. En tension entre une pression qui nous disperse et des moments qui nous rassemblent intérieurement, notre identité s'enrichit et ouvre notre histoire. Jésus en est le témoin parfait. Il se laisse porter par les rythmes de son époque, où il trouve à s'accorder au rythme de Dieu son Père, dont il révèle l'amour jusque sur la Croix, ultime passage vers la vie. Il accomplit la sagesse de Qohélet, dans la Bible : « Un temps pour enfanter et un temps pour mourir… » Le shabbat est une manière fondamentale d'habiter le temps, en se retirant, à la manière de Dieu, de l'activité créatrice, pour y dis...
LIRE ET MÉDITER
COMMENTAIRE DE LA RÈGLE DE NOTRE PÈRE SAINT BENOÎT
Cette « toute petite règle pour débutants » est une oeuvre majeure de synthèse, destinée à une fécondité incomparable. Coulée dans le cadre de la « Règle du Maître », elle se nourrit des grandes oeuvres antérieures : Basile, Cassien, Augustin et, avant eux, l’expérience des ermites égyptiens. Pour la commenter, Dom Benoît Standaert divise ces 73 chapitres en 175 paragraphes de longueur fort variable (d’une ligne à une page et demie) et s’attache à montrer comment Benoît utilise et transforme ses devanciers, les confronte aux exigences de la réalité, fonde son enseignement sur la parole de Dieu, joint les vues des plus profondes et les plus exigeantes (« Ne rien préférer à l’amour du Christ » « Vivre dans la perspective de la rencontre avec Dieu, au dernier jour »…) aux prescriptions minutieuses de la vie quotidienne (« La garde-robe et la chaussure des frères »).Minutieux et riche, son commentaire met en lumière l’enracinement biblique, l’apport des écrits antérieurs, le réalisme et l’équilibre de l’oeuvre de Benoît. Il laisse aussi apparaître des différences nées de l’évolution des mentalités (par exemple, en mati&egra...
Pratiques et récits
TOUTES LES Pratiques et récits
LA JOIE DE L’ÉVANGILE
Remi de Maindreville Françoise Le Corre
LA MÉMOIRE DES CAMPS
Jacques Sommet