Quand le temps nous est donné...
POUR UNE PASTORALE DE LA MOISSON
DOSSIERS
APPELÉS À VIVRE
Aujourd'hui, des pratiques de coaching « vocationnel » se développent et répondent au besoin d'aide pour trouver sa voie. Ce besoin est attesté chez les jeunes générations par une difficulté à affronter les grands choix de la vie et à s'engager durablement, à trouver leur « vocation ». L'origine de ce mot (vocatio, « action d'appeler ») permet de le définir d'abord comme un appel. En effet, chercher sa vocation, ce n'est pas s'inscrire dans un destin tracé d'avance, c'est encore moins appliquer la volonté d'un autre (homme ou Dieu) : c'est répondre à un appel intérieur à choisir, dans l'exercice d'une liberté éclairée, ce qui rend plus vivant. Le dictionnaire qui définit la vocation comme « l'appel de Dieu touchant une personne (ou un peuple) afin qu'il vienne à lui » fait écho à la tradition chrétienne et biblique. Dieu convie sa création pour la faire venir à la vie et entrer en dialogue avec elle ; les nombreux récits bibliques en sont témoins. La vocation est ainsi à envisager comme une dynamique vitale qui se joue au cœur de la relation entre l'homme et Dieu. La vocation artistique issue du plus profond de l'être illustre la force de ce mouvement intérieur. Pour tous,...
LIRE ET MÉDITER
FRANCOISE ROMAINE UNE SAINTE DANS LA CITE
Avant-propos et traduction de l'italien par Bernard Buchoud, Éditions des Quatre Vivants, 2019, 212 p, 31 €.Les Éditions des Quatre Vivants nous offrent ici un livre longtemps attendu : celles qui portent chez nous le prénom de Françoise n'ont pas seulement un saint patron, le Poverello d'Assise, elles ont aussi une sainte patronne, Françoise Romaine (1384-1440), célèbre à Rome et en Italie, moins connue en France (sa dernière biographie dans notre langue remonte à 1931).Le livre, dû à une spécialiste des écrits mystiques entre Moyen Âge et début de l'ère moderne, en collaboration avec un moine olivétain, famille religieuse à laquelle se rattachait Françoise Romaine, nous présente une figure attachante ; Françoise inaugure, non sans tâtonnements, aux confins du Moyen Âge et de la Renaissance, un nouveau style de sainteté féminine. Celui-ci eut à se définir dans la tension entre deux pôles traditionnellement séparés, sinon opposés : l'esprit monastique, inspiré par l'exemple des Pères du désert, tourné vers l'ascèse et la contemplation, et une mystique de l'Incarnation, portant l'empreinte franciscaine, où le Christ est reconnu et servi dans le monde, à la place assignée à chacun, a...
Pratiques et récits
TOUTES LES Pratiques et récits
LA JOIE DE L’ÉVANGILE
Remi de Maindreville Françoise Le Corre
DANS LA FORÊT PRÈS DE KIEV
Catherine Aube-Elie