Quand le temps nous est donné...
VIVRE À SON RYTHME
DOSSIERS
LES ÉCLATS DE LA COLÈRE
Si l'irruption de la colère dans la revendication collective constitue une menace, force est de constater qu'elle est également l'expression d'une révolte légitime face à l'injustice. L'Église, au sein de laquelle s'élève avec force la voix des victimes de violences perpétrées par ses propres membres, n'est pas épargnée. La colère est une émotion réactive qui surgit en soi ; elle ne relève ni du bien, ni du mal. Il est dès lors possible de la considérer dans ses éclats sombres et lumineux et dans ce qu'elle produit, même si longtemps la tradition philosophique et spirituelle a posé sur elle un regard de condamnation. Les Pères de l'Église s'entendent sur le fait qu'elle doit être extirpée de l'âme bien qu'ils lui reconnaissent parfois aussi un caractère légitime. La colère est en effet nécessaire quand elle se fait protestation contre le péché et l'injustice et est dictée par l'amour. Dans la Bible, l'ire est avant tout l'affaire de Dieu. En lui font écho miséricorde et colère qui, toutes deux, signifient l'attachement de Dieu aux êtres humains. La tradition biblique confesse un Dieu en qui la colère ne contredit jamais l'amour. Cette émotion est un signe du vivant en nous, cela explique qu'elle s'invite jusque dans notre prière. On trouve au cœur de la prière biblique le combat intérieur dont la vie spirituelle ne peut faire l'économie : ainsi, la voix du psalmiste porte-t-elle tant les humeurs belliqueuses de l'âme inquiète que la louange fervente de l'orant. Cependant,...
LIRE ET MÉDITER
LES DOGMES
Fidélité, « Que penser de… ? », n° 102, 2020, 120 p., 9,50 €. Ces dernières décennies, la notion de dogmes fait difficulté à bien des chrétiens. Pour certains, les dogmes semblent compliqués et obscurs. Pour d'autres, ils sont associés à une perspective péremptoire et surplombante de la foi, ce qui les rend tout à fait repoussants. Aussi ce petit ouvrage est-il tout à fait le bienvenu pour éclairer les baptisés sur ce qui se joue là. En cinq brefs chapitres, l'auteur guide magnifiquement le lecteur pour lui permettre une entrée progressive dans le sens des dogmes qui sont essentiels à la vie de l'Église et permettent à tous les baptisés de sortir d'une foi uniquement subjective. L'ouvrage s'ouvre sur une réflexion fondamentale sur ce que sont les dogmes en proposant un parcours historique sur la naissance et le développement des dogmes dans la foi chrétienne. Puis les deux chapitres suivants présentent, en quinze pages chacun, les contenus théologiques des dogmes de l'Église ancienne et du deuxième millénaire. Ces pages d'une qualité exceptionnelle rendent accessibles à tous le contenu de nos affirmations de foi. Les deux derniers chapitres s'intéressent à des réflexions plus contemporaines : d'une part, la question de l'interprétation des dogmes et, d'autre part, la prise en compte de contextes spécifiques qui marquent les dogmes et leur formulation : l'œcuménisme, la théologie de la libération et l'inculturation de la foi. L'ouvrage est agréable à lire, clair et accessi...